L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Problèmes train avant gauche suite choc

Répondre
  • Fran4140 #1 03-03-2019 18:55:56

    Bonjour à tous,
    Je vous écris de Belgique car j’ai besoin de conseils pour résoudre un problème assez « compliqué ».
    Nouveau sur ce forum, j’espère m’adresser à la bonne section.
    L’histoire est un peu longue mais intéressante pour bien comprendre ce qui m’arrive.
    Février 2018, je passe commande pour une super A4 Avant S line intérieur-extérieur, belles jantes, Bang Olusfen, …qui plus est mise à disposition par mon employeur.
    Mai 2018, le rêve, magnifique voiture !
    2200 km de bonheur, je pars mal réveillé et passe sur un casse vitesse a 150 mm de chez moi un peu trop vite, 57 km/h avec la roue gauche uniquement.
    Horrible, volant décentré et un comportement qui n’a plus rien de celui de ses débuts.
    En ligne droite petit gauche droite avec le volant, genre légère manœuvre d’évitement, , mouvement tout à fait normal en appuis à droite mais super bizarre sur la gauche. La voiture se « vautre » et sous-vire exagérément.  Lourdeur de la direction côté gauche, littéralement « collante » même et moins bon filtrage des aspérités, véritable sensation de tape cul du côté avant gauche.
    Géométrie première heure le lendemain, le mec regarde tous les bras de suspension et rotules, silentblocs, fusée, … pas de jeu roulement ou rotule de direction. (apparent)
    La géo est ok après l’un ou l’autre réglages mineurs. Chasse ok, ….
    Je repars avec, c’est nickel, direction, suspension et comportement au top, roule et freine droit ! Ouf !
    Très vite malheureusement apparaissent à nouveau une sensation de direction collante et comportement pas top en appuis gauche et digestion des aspérités.
    C’est très flagrant par rapport à la droite.
    Le volant s’est à nouveau décentré vers la gauche, légèrement.
    La voiture tire à droite a l’accélération et est bizarre au freinage.
    Je roule avec une journée, jusqu’à chez mon dernier client.
    Là, je me gare devant chez lui en devant monté légèrement sur le trottoir avec ma roue avant droite. Je quitte et là, très bizarre, l’A4 est redevenue parfaite.
    Plus aucune lourdeur dans la direction, comportent top, sur des rails.
    Je rentre chez moi en me faisant une super spéciale, passe une léger caniveau pour arriver sue mon parking.
    Lendemain matin, je repars avec et de nouveau rebelotte phase pourrie avec les mêmes symptômes qu’évoqués plus haut.
    Je vous passe les détails…
    Je me rends en concession pour expliquer cela.
    Il prend l’auto et pars avec ne remarque rien, fait un reset des capteurs de direction et me remballe sans rien de plus.
    Je passe quelques jours à nouveau ou je me rends compte clairement que ce comportement problématique est intermittent.
    Je remarque rapidement certaines situations ou manœuvre ayant une influence sur ce dernier :.
    Pour exemples, un chemin remplis de trous pris à du deux à l’heure avec de forte sollicitation de la suspension à droite aurait une sorte d’effet « libérateur » du problème a gauche, idem si je grimpe sur une bordure avec l’avant droit, en appui violent sur la droite dans une épingle,…
    Ce revival peu durer une journée comme deux heures ou cinq minutes, c’est très aléatoire
    Je me rends dans une deuxième concession, idem, il n’y rien, limite il me prenne pour un taré.
    Je découvre rapidement de nouveaux symptômes :
    Bruit de crécelles lorsque l’on braque a fond en 1 ère à fond de butée entendu a l’avant gauche, clic clic, ou plutôt crrrrrrrr….(léger)
    A vitesse stabilisée, sorte de sifflement du train, pas un ronronnement, c’est différent et audible moteur éteint ou allumé, vitesse enclenchée ou pas, en appuis ou pas.
    Aussi, un mouvement vibratoire important de l’avant gauche a chaque mis en marche du moteur, idem a l’arrêt en donnant des petits coups d’accélérateur juste au-dessus de 1000 t / min, la voiture s’ébroue littéralement, seulement du côté gauche.
    Pour finir, maintien de trajectoire difficile sur autoroute, il faut constamment de légers ajustements pour garder la trajectoire.
    Quelques fois, on dirait limite qu’il y a de grosses bourrasques alors qu’il y a pas un pet de vent.
    Ces problèmes sont bien entendu inexistants quand elle est dans sa « bonne phase ».
    Je vais chez un ami garagiste pour checker la direction, pas de jeu dans la crémaillère.
    A nouveau en concession, « tout est conforme Monsieur, non, non, pas de souci. »
    Ah oui, dès qu’on la met sur un pont donc que la suspension est tout à fait détendue, on la récupère dans sa bonne phase.
    Je me lance alors dans le changements de différentes pièces : rotule de direction (pas la bielette qui s’accroche a la crémaillère), d’abord les silentblocs des deux bras inférieurs, rien de bien probant comme effet.
    Ensuite, je change les deux bras inférieurs, sans grand changement, juste un peu moins  de ressenti des aspérités quand elle est dans sa phase pourrie.
    Je précise que je paie tout cela de ma poche à prix d’or en origine et je monte le tout avec mon pote, que je rétribue un peu aussi…
    Je roule ensuite 20000 km comme cela, dégouté d’avoir une caisse de 190 CV avec un comportement dégueulasse intermittent, totalement préoccupé.
    Tous les symptômes restent les mêmes quand elle est dans sa phase mais je remarque que lorsque je sollicite le couple en deuxième par exemple par petit coup, j’ai l’impression de percevoir un jeu, çà a l’air de bouger quelque part.
    30000 km, premier entretien, dans un troisième garage qui me croit mais ne résout en rien le problème.
    Le mécano remarque cependant que le soufflet du cardan côté roue pisse à l’huile et décide de le changer. Me dit que le cardan nickel, blablabla .. Aucune amélioration notoire du comportement.
    Test amortos, tout ok, ….
    Je lui demande aussi de resserrer + check attache berceau, tout ok aussi.
    Voilà.
    Bon maintenant à 50000 km, je ne sais plus par où commencer ?
    A oui, au bout de la cinquième géométrie qui étaient toutes « elle est parfaite, aucun souci Monsieur » je me rends compte que les rapports qui mesurent les empattements mentionne une différence de -9 mm gauche vs droite.
    D’autres constatations peut-être utiles :
    Usure des pneus nickelles.
    En phase pourrie, on dirait vraiment que les performance sont moindres, chronos en différents points dans une côte près de chez moi, vitesse de passage moindre que quand tout va bien, c’est mesuré.
    Aussi, je perçois quelques fois comme un bruit de transmission à l’nterieur.
    Tout disparait bien évidement lorsque bordure avant droit, appuis violent à droite, aspérités, …çà s’en va et ça revient…
    Moi, je commence a me dire que c’est la fusée qui a ramassé un sale coup et qui s’est déformée.
    En phase pourrie, la pression de la suspension via l’amorto pousse dessus mais comme elle est déformée, appuie sur la rotule de direction et le cardan.
    De là mes problèmes ?
    Ou alors le moyeu de roue qui a bien ramassé aussi certainement ?
    Que faire selon vous ?
    Fusée, moyeu et roulement…
    Coupelles éventuellement .
    Si vous pouviez m’aider cela m’aiderait a stopper les anxiolytiques…
    Je précise que je quitte une Golf GTD Variant ou j’ai vécu a peu près le même stress avec une panne même genre en prenant un nid de poule (oui en Belgique les routes sont magnifiques) 40 x au garage, 3 x experts, triangle, cardan, amorto, … pour ne jamais avoir su récupérer une auto comme à l’origine et donc jamais pu exploiter cette super caisse, problèmes étalés sur 2.5 ans, à l’avant gauche aussi,….
    Je ne suis pas fou, n’ayez pas peur, j’ai juste vraiment pas de bol !
    Merci d’avance pour vos commentaires.
    François

    Le modèle de la voiture
    Audi A4 2018 - Diesel
    Catégorie de la panne : Amortisseur
    0
  • electromeca #2 03-03-2019 19:32:10

    bonjour-888

    Ce genre de problème se résout souvent avec le remplacement de silentblocs triangles et barre stabilisatrice, le caoutchouc se détend  et ensuite se déforme plus facilement sous les efforts normaux.

    Parfois mais plus rarement les coupelles d'amortisseurs génèrent le même genre de phénomène.

    Au contrôle géométrie tout est bon, car hors contraintes les silentblocs reprennent leur place normale.

    Le test type et de placer la voiture en ligne droite sur une route plate, et accélérer fort, elle tire d'un côté, puis freiner léger, elle tire de l'autre côté.

    0
  • François 4140 #3 21-03-2019 20:38:13

    Bonjour,

    Je vous remercie pour votre réponse.

    Sans grande conviction, je viens de remplacer les deux silentblocs de barre stab...

    Je ne constate aucun changement, amélioration.

    Je commence à penser à la fusée, donc l ensemble moyeu porte moyeu ..

    Si la géo indique une différence d’empattement de 9 mm à savoir en moins à gauche par rapport à la droite...je ne vois pas quoi d autre aurait pu bouger ?

    Si vous pouviez me faire part de vos avis ..

    Merci

    Bonne fin de semaine à tous !

    F

    0
  • electromeca #4 22-03-2019 05:59:16

    bonjour-888

    Les véhicules avec une différence d'empattement d'origine, entre gauche et droite ne sont pas rares, et il y a parfois bien plus de 9mm, selon le type de suspensions arrières, et ça ne les empêchent pas de rouler droit.

    A part les butées et coupelles d'amortisseurs avant, vous avez remplacé déjà tout ce qui est susceptible de provoquer le problème de direction de votre voiture.

    Vous êtes passé sur un ralentisseur, pas sur un mur, je vois mal des pièces métalliques tordues.

    Lorsque j'ai réparé ce type de problème, c'était les éléments élastiques qui étaient en cause ou les rotules et quelquefois les butées et coupelles amortisseurs, il peut y avoir d'autres causes sur les véhicules à fort kilométrage, mais dans ces cas il y a d'autres symptômes.

    Je suppose que vous avez fait le petit test que j'ai indiqué plus haut ?

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous