L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Suspension judiciaire après avoir fait la suspension administrative

Répondre
  • Robin50 #1 18-11-2009 19:29:09

    Bonjour à tous,

    En juillet dernier, je suis contrôlé un samedi matin par la gendarmerie, et soumis au test salivaire stupéfiants. J'avais consommé deux joints la veille au soir (fumeur occasionnel), le test se révéla positif, la prise de sang révéla 1,8 ng. Le contrôle s'est bien passé,  j'ai tout assumé, rien à redire.

    Suite à cela, j'ai écopé d'une suspension administrative de trois mois et perdu mon travail dans la foulée, ayant besoin de mon permis pour exercer car je suis ambulancier. ( j'étais en CDD, j'ai rompu mon contrat à l'amiable). Fin octobre, je récupère mon permis après visite médicale. Très bien. Par contre, je reste en attente de la décision judiciaire. Ayant était contrôlé dans un autre département que ma résidence, je pense que cela fait trainer la chose. Actuellement, je viens de retrouver un poste, je commence le premier décembre. Et là, je viens d'avoir des nouvelles de la gendarmerie de mon domicile, qui m'informe que le dossier va être transmis au tribunal.

    Mes questions sont les suivantes : D'après vous, vais-je avoir une suspension plus lourde que les trois mois déjà effectués? Ce qui serait catastrophique puisque je perdrais mon nouveau poste dans la foulée...où vais je simplement avoir une confirmation des trois mois, plus une amende? Quels sont les délais de décisions? J'ai 12 ans de permis derrière moi, sans aucune effractions, j'ai toujours reconnu mes torts, j'avais même eu un petit mot du gendarme sur le PV lors de l'audition comme quoi j'avais étais très coopératif. 

    Merci d'avance pour vos réponses.

    0
  • JPAL #2 18-11-2009 22:47:57

    Bonjour
    Difficile de vous répondre. Allez faire un tour aux audiences "muscadet-calumet de la paix" de votre tribunal correctionnel pour vous faire une idée des sanctions habituelles.

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous