L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Info sur fonctionnement ANTAI rennes

Répondre
  • gwendydu48 #1 14-01-2020 11:49:16

    Bonjour,

    Je souhaite vous partager des infos émanant d'un OMP de notre connaissance sur ce qu'il connait du fonctionnement de l'ANTAI.

    Ces informations sont à prendre avec toute la prudence qui s'impose car nous n'avons à ce jour, aucun document venant corroborer ses propos.

    Néanmoins, cela paraissant instructif il m'a apparu utile de le partager avec l'espoir, qui sait, que cela soit lu et peut-être confirmé par des personnes (journalistes, avocats députés etc...) qui pourraient apporter de l'eau à ce moulin.

    A sa connaissance, il n'y aurait qu'une vingtaine de personnes habilités à valider les avis de contraventions sur les 500 à 600 personnes travaillant à Rennes ( il estime à 100 personnes le nombre de fonctionnaires ou assimilés.

    Le reste des salariés se répartissant entre les entreprises privées présentes sur le site (docapost, cap gemini, centre d'appel et restauration dans les grandes lignes)

    Les infractions sont relevées  et envoyées 24H/24 H (les salariés de doca post faisant les 3/8)

    Par contre, les fonctionnaires de police chargés de valider les contraventions partiraient à 19 H. 35 Heures obligent.

    Les infractions arrivant après 19 Heures ne sont plus validées par qui que ce soit. Seules les plus litigieuses sont retenues pour analyse le lendemain matin.

    Sur les avis de contravention il est mentionné que cette infraction a été constatée et validée par un officier de police judiciaire ce qui , d'après lui, est faux à 60 %

    A rapprocher des chiffres qu'ils nous donnent : environ 92 000 PV sont reçus chaque 24 H à Rennes soit 3830 par heure divisé par 20 agents de police judiciaire, soit 191 PV à traiter par heure et par agent. Soit par minute = 191/60 = 3 PV/mn

    Ce qui, dit-il ne serait humainement et techniquement pas possible.

    Les appels des présumés contrevenants sont traités à la base par un centre d'appel privé à qui on demande de rediriger les demandes soit à l'OMP ou la trésorerie sans chercher à trop comprendre la situation. Ils ne seraient pas formés pour cela ???

    Seuls les cas les plus problématiques sont pris en charge par un véritable fonctionnaire de police

    Les réclamations  internet et courriers sont aussi traités par un société privée d'où le sentiment parfois de réponse stéréotypée. C'est, selon lui, les salariés de cette société privée qui vérifient la recevabilité des réclamations et qui répondent en conséquence selon des lettres type .

    Il nous confirme que les fonctionnaires habilités à traiter les infraction ont des primes de rendement sur le nombre d'infractions traitées

    Une grille graduelle de primes mensuelles serait en vigueur

    Ce partage n'a pas d'autre but que d'informer n'ayant pas les moyens de vérifier ces propos, et ne souhaitant pas mettre cet OMP en difficulté

    0
  • Andos0H691 #2 16-01-2020 00:00:06

    Bonsoir,

    Rien de nouveau sous le soleil.

    Il y a belles lurettes que l'on  sait comment cela fonctionne à RENNES quant à la vérification de CHAQUE infraction par un fonctionnaire de police. Seules les contraventions qui ne "passent" pas informatiquement sont rejetées et éventuellement lues par un fonctionnaire de police.

    Pour éviter que ce soit trop voyant, au début de la mise en place du système il y avait le nom du fonctionnaire, maintenant c'est un matricule … que la machine doit désigner de façon aléatoire. roll

    0
  • gwendydu48 #3 16-01-2020 08:31:36

    Bonjour,

    Il n'y a effectivement pas grand chose de nouveau.

    La mention écrite sur tous les avis que cette infraction a été constatée et validée par un officier de police judiciaire est erronée à 60 %.

    Cela m'interpelle car quelle est la valeur probante d'un tel avis au regard du 537 du CPP

    Quelle est la hiérarchie applicable entre le code de la route et le CPP ???

    0
  • Planemoila #4 18-01-2020 15:59:57

    Bonjour,

    Citation de gwendydu48

    Il n'y a effectivement pas grand chose de nouveau.

    La mention écrite sur tous les avis que cette infraction a été constatée et validée par un officier de police judiciaire est erronée à 60 %.

    Cela m'interpelle car quelle est la valeur probante d'un tel avis au regard du 537 du CPP

    Quelle est la hiérarchie applicable entre le code de la route et le CPP ???

    Que cela soit vrai ou faux, cela sera de toute façon impossible à démontrer...

    Les journalistes ne sont pas les bienvenus au CNT de Rennes comme l'a bien montré le reportage Radars machines à cash sorti la semaine dernière.

    La Sécurité routière devient une grande muette, bientôt pire que l'armée...

    Tu ne peux même plus avoir accès aux documents des marchés publics, tout est classé confidentiel.

    Alors démontrer que la plupart des infractions ne sont jamais validées par un OPJ...

    0
  • paturage44 #5 19-01-2020 07:38:44

    Bjr

    Citation de Planemoila

    Que cela soit vrai ou faux, cela sera de toute façon impossible à démontrer...

    Les journalistes ne sont pas les bienvenus au CNT de Rennes comme l'a bien montré le reportage Radars machines à cash sorti la semaine dernière.
    ..

    Merci pour cette vidéo qui est effectivement tout à fait édifiante ...
    Il sera intéressant de savoir si la plainte d'Anticor aboutit ou pas ...

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous