L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Litige certifcat cession et vice caché

Répondre
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  • grezac34 #1 12-11-2014 18:33:19

    Bonjour
    je vous expose brièvement ma situation:

    J'ai vendu mon mercedes Vito classe V de 2001 de 209000 kms et de 11 ans à la date de la vente.
    Les acheteurs ne sont pas content de leur achat et ont saisi un avocat pour réclamation de vice caché que je refuse avec  argumentation.
    Mais ce n'est pas le point que je veux soulevé ici.
    Le premier problème a régler pour moi c'est que les acheteurs qui ont saisi l'avocat ne sont pas les personnes qui étaient présente lors de l'essai du véhicule et qui n'ont pas non plus signé la cession du véhicule;
    En effet, ils ont délégué leur parents pour essayer et acheter le véhicule mais sans procuration et le plus fort c'est que je me suis aperçu après leur réclamation, que les parents ont écrit le nom de leur fils et signer à sa place.
    Il sagit d'une fausse déclaration dans la cession et ma question est la suivante:
    Dans quelle mesure les enfants suposé être les "propriétaire" (alors qu'ils ne le sont pas) peuvent se permettre de me poursuivre en justice pour vice cachée alors qu'ils n'étaient pas là pour essayer le véhicule et signer la cession et que les parents ont fait une fausse déclaration à mon insu ?
    merci pour votre rapide réponse
    Grezac

    0
  • bricolo1000 #2 12-11-2014 18:58:12

    Bonjour

    Pour l'histoire des noms, ce sera votre parole contre la leur, ce qui ne donnera rien de plus.

    Il est plus intéressant de se pencher sur la procédure qu'ils ont engagée à votre encontre.

    Comment comptent ils s'y prendre pour démontrer un vice caché et lequel ?

    PS: la vente a eu lieu à quelle date ?

    0
  • grezac34 #3 12-11-2014 19:56:09

    Je m'empresserais d'aborder la question des vices cachés mais je ne comprends pourquoi la question de la falsification de la decaration de cession serait ma parole contre la leur.
    Il ne sagit pas d'argumenté ici mais de fait. les soit disant propriètaire étaientt abscent lors de l'essai et de la signature.
    Le document de cession à été falsifié sans équivoque par les parents qui ont effectué l'essai et l'achat.
    Trop simple de ne pas être présent quand on dois l'être puis de se plaindre aprés.
    Celà n'est-il pas important pour le départ du procés ?

    ceci dis  mon courrier de réponse à l'avocat avant éventuelle procédure est en piéce jointe ci dessous.
    merci de me donner votre avis

    images
    0
  • grezac34 #4 12-11-2014 20:06:34

    pour infos la vente a eu lieu en janvier 2013
    les premiers pleintes quelques semaine aprés la vente
    l'expertise en juin 2013 par la partie adverse
    et la saisie d'un avocat par la partie adverse en actobre 2014

    0
  • grezac34 #6 12-11-2014 20:17:48

    Non pas encore d'expertise contradictoire car je suis aller seul avec mon carossier convoqué aussi à l'expertise.
    Je n'ai pas pris d' expert avec moi car je n'ai pas cette option dans mon assurances et pas les moyens financier. Mais surtout je n'en voyait pas le besoin.
    Est-il encore possible de le faire plus d'un an aprés expertise ?
    Et est-ce necessaire puisse qu'il ont fait des travaux sur le véhicule quelques moi avant leur expertise et que celà rend caduque une réclamation de leur part au moins sur le circuit électrique ?

    0
  • grezac34 #8 12-11-2014 20:42:45

    Merci pour votre retour
    en piéce jointe les éléments de l'expertise:

    images
    0
  1. 1
  2. 2
  3. 3
Écrivez votre message ci-dessous