L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

acusé 2 mois apres un litige... que faire ?

Répondre
  • peph #1 07-07-2011 16:28:28

    Bonjour,

    je suis désemparée, il y a 2 mois j'ai eu un accrochage sur un parking de supermarché...

    a la recherche d'une place, le parking bondé, j'ai machinalement et bêtement reculer qd j'ai vu la voiture a ma droite démarrer; afin de lui prendre sa place et sans trop regarder dans mon rétro (évidement il pleuvait donc pas trop de visibilité) j'ai reculer d'une vingtaine de cm afin de lui laisser assez de place pour sortir... a ce moment là je suis rentré ds le véhicule "collé" derrière moi... je suis descendu pour constater les dégâts, heureusement pour moi je n'avait rien mais surtout la voiture derrière avait juste une bugne sur sa plaque... je demande au gars si tout va bien, il grogne qlqs minutes mais ne dit rien de plus... n'ayant rien de grave ni pour moi ni pour lui je fini par remonté dans mon véhicule avant d’être tremper et part a la recherche d'une nouvelle place car evidement je m’étais fait prendre l'autre juste devant moi...

    il y a deux jours, alors que les faits date de début mai,  j'ai reçu une convocation par la gendarmerie de mon bled, pour délit de fuite après accident non déclarer ect...

    comment me défendre, alors que sur le coup le gars n'a rien dit et surtout n'avait rien... il ont soit disant des photos des dégâts occasionner par cet accrochage ect...

    je ne sais pas quoi faire
    pouvez  vous m'aider et/ ou me rassurer ?!

    merci

    0
  • monaco #2 07-07-2011 17:11:31

    Bonjours,bonsoire.
    Bienvenue sur le forum.
    Dite leur tout simplement la vérité.
    @+.

    0
  • alonsojp #3 07-07-2011 19:38:10

    Bonjour,

    Oui effectivement, il vous suffit de dire la vérité. Le délit de fuite ne peut pas tenir vu que vous vous êtes arrêtée et que vous êtes descendue de votre voiture.

    0
  • enzo77 #4 08-07-2011 13:19:20

    Bonjour,

    Comme il vous est dit = dire la vérité c'est le mieux et au moins vous ne risquez pas de vous tromper.

    Pour le reste

    Si les gendarmes disposent de photos des dégâts infligés au véhicule adverse ( faut voir les photos et savoir dans quelles conditions elles ont été prises, et qu'elles correspondent bien au véhicule adverse ) vous pourrez affirmer que compte tenu de leur importance, vous auriez du aussi être abimé, alors que vous n'avez eu strictement rien( cela dépend naturellement de l'importance des dégâts allégués et justifiés ).

    Si l'affirmation que vous n'avez pas eu de dégât ne serait pas accepté, vous demandez qu'un expert se prononce.

    Ensuite, en fonction de cet élément vous pourrez aussi vous engager contre l'adversaire en matière de plainte abusive

    Mais soyez zen

    D'après ce que vous dites, la preuve de votre implication me parait très difficile à apporter

    C'est tellement commode prendre un numéro au hasard pour trouver un tiers

    Vous vous souvenez du véhicule adverse, et quel est le votre

    0
  1. 1