L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Accident contre automobiliste

Répondre
  • Mikail92 #1 31-05-2019 16:44:40

    Bonjour,

    J'ai eu accident de deux roues mercredi à 18h30 sur une départementale ( aller/retour).
    Je précise bien que j'étais en inter-file sur ma voie avant les pointillés.
    Une dame fait un demi-tour sans vérification ni clignotant je fais un dépassement sur ma voie toujours en inter-file mais toujours en restant sur ma voie en voyant au dernier moment et surpris par la voiture j'esquive sur la voie inverse mais impossible d'esquiver la dame avait complètement bloqué la voie puis j'ai tapé en plein milieux entre la porte conducteur et la porte arrière.
    Puis j'ai été transporté par les pompiers dieu merci je m'en sort avec un accident de travail de 3 semaines et une entorse ligamentaire a mon poignet gauche.
    Maintenant le problème est que je suis assuré en tiers/vol donc je vais devoir attendre encore longtemps pour que le constat police soit établi et envoyé au procureur.
    Est-ce que dans cette situation j'ai tord?

    Merci d'avance

    0
  • Mikail92 #2 31-05-2019 16:46:27

    Ce n'était pas de l'inter-file mais plutôt un dépassement

    0
  • clauseamg #3 31-05-2019 17:25:36

    salut. ne vous posez pas de question, le rapport de gendarmerie qui a été fait sera la seule pièce valable pour traiter votre accident. l'assurance va vous contacter et vous dira si vous êtes ou pas en partie responsable ( constat avec position des véhicules au moment du carton). si ce que vous avez décrit est exact, la dame qui a fait un demi tour sur la route est seule fautive.

    0
  • idiot gene #4 31-05-2019 18:29:55

    Bonjour,

    il est fortement probable que votre assurance vous déclare responsable à au moins 50%, ce qui lui permettra ne vous rembourser que 50% des frais et vous augmnter votre malus.

    Même si vous êtes au tiers, en vertu de la convention inter-assurance IRSA, ça n'est pas l'adversaire qu vous indemnise mais bien votre propre assurance. Elle a donc tout intérêt à vous charger au maximum (100% responsable) pour dépenser le moins possible et accroître son bébéfice.

    Comme la plupart des gens ne se révoltent pas - vu que cela prend beaucoup de temps, d'énergie et de travail minutieux  pour les contraindre à exécuter leurs obligations contractuelles, il est fort probable que vous entendrez cette fin de non-recevoir.

    J'avais fait un dossier avec l'aide d'un ancien membre -décédé- qui était inspecteur des assurances et qui expliquait leurs trucs . Mais il a disparu.
    Je vais demander aux administrateurs de le remettre.

    0
  • Mikail92 #5 31-05-2019 20:45:21

    Le mari de la conductrice adverse vient de m.appeler et il veut faire un constat a l.amiable

    0
  • FRDA #6 01-06-2019 13:36:16

    Bonjour,

    « il est fortement probable que votre assurance vous déclare responsable à au moins 50%, ce qui lui permettra ne vous rembourser que 50% des frais et vous augmnter votre malus. »

    Pour quelle faute??

    « Même si vous êtes au tiers, en vertu de la convention inter-assurance IRSA, ça n'est pas l'adversaire qu vous indemnise mais bien votre propre assurance. »

    Si et seulement si, les deux compagnies d assurances adhérent à l IRSA.

    « Elle a donc tout intérêt à vous charger au maximum (100% responsable) pour dépenser le moins possible et accroître son bébéfice. »

    Oula oula... alors non, mais vraiment, jamais...

    Déjà l’application de l’IRSA (normalement), n influe en rien dans la determination d une responsabilité qui s apprécie suivant les seules règles du Droit Commun.

    Puis en IRSA, un assureur qui fait disparaitre le droit à indemnisation de son assuré, ne peut pas exercer sa réclamation conventionnelle.

    Donc un assureur n a jamais intérêt à considérer son assuré comme responsable.

    « Le mari de la conductrice adverse vient de m.appeler et il veut faire un constat a l.amiable »

    Acceptez, matérialisez son implication dans l accident, et surtout faites attention qu’on ne puisse pas vous reprocher une faute de conduite.

    Cdt,

    0
  • idiot gene #7 01-06-2019 19:20:59

    Bonjour

    tiens? un assureur...ça fait longtemps qu'on avait plus eu de bonimenteur... ou d'idéaliste naïf. smile

    L'ennui, c'est que cela fait des années que l'on voit , ici, par expériences personnelles bien documentées des différents membres que le monde de l'assurance n'est pas celui des bisounours.
    Certes, il existe peut-être encore des employés pas encore totalement soumis au chiffre par leur hiérarchie...mais... roll

    Je regrette vraiment que la nouvelle administration de l'Argus ait fait disparaître le dossier établi à l'aide d'un inspecteur des assurances à la retraite , membre d'une association de recours contre les assurances où il est décrit le fonctionnement de celles-ci.

    Citation de FRDA

    Pour quelle faute??

    Oh, par exemple pour non respect des distances de sécurité ? dépassement dangereux? non maîtrise du véhicule? Parce que son chien à la rage? roll quand il s'agit de jouer les shériffs à la place des cow-boys, on trouve toujours des volontaires dans les bureaux cool on a des dizaines de cas ici.

    « Même si vous êtes au tiers, en vertu de la convention inter-assurance IRSA, ça n'est pas l'adversaire qu vous indemnise mais bien votre propre assurance. »

    Citation de FRDA
    Si et seulement si, les deux compagnies d assurances adhérent à l IRSA.

    Ce qu'elle font à peu près toutes sauf une mutuelle de motards. Et le pire c'est quand les 2 parties sont dans la même compagnie mais d'une autre agence!

    Citation de FRDA
    « Elle a donc tout intérêt à vous charger au maximum (100% responsable) pour dépenser le moins possible et accroître son bébéfice. »

    Oula oula... alors non, mais vraiment, jamais...

    Déjà l’application de l’IRSA (normalement), n influe en rien dans la determination d une responsabilité qui s apprécie suivant les seules règles du Droit Commun.

    Puis en IRSA, un assureur qui fait disparaitre le droit à indemnisation de son assuré, ne peut pas exercer sa réclamation conventionnelle.

    Donc un assureur n a jamais intérêt à considérer son assuré comme responsable.

    J'aime bien le "normalement" lol
    Les règles doivent s'appliquer non du droit commun (on n'est pas en Angleterre) mais du code de la route d'abord, des communes , voiries, etc sur base d'un rapport de police lorsqu'il y a blessé ET SI celui-ci a été correctement constaté ...ce qui n'est pas souvent le cas puisque la cavalerie arrive à 99% juste avant le générique de fin et prend rarement les mesures forensics.

    Et comme me disait un inspecteur de l'Abeille lors d'un sinistre cas d'école: sur 100% de non responsables mal indemnisés (merci les experts sous-traitants complices) 70% vont accepter le mauvais deal, 20% vont râler et peut-être obtenir une aumône supplémentaire (et une case dans la colonne "chiant") et 10% iront jusqu'au tribunal.

    De ces 10%, 5% seront malgré tout déboutés (faute à une mauvaise préparation de dossier par un avocat incompétent ou absent pour cause de passage à la tv) et 5% obtiendront une compensation financière qui ne leur laissera aucun profit et surtout pas pour le mal et la patience qu'ils ont donné. *

    Au bout du compte, ça fait toujours ça de moins de dépensé...donc en compatibilité basique: recettes moins dépenses compressées = profit! (Sinon dites moi avec quel fric les assurances se sont offertes de superbes chateaux-forts modernes et leur pdg des salaires d'extra-terrestres? mad

    * Sans oublier que les 5% de troublions se verront montrer la porte de sortie - même s'ils n'ont jamais eu de sinistre! - de leur contrat grâce à une augmentation scandaleuse de leur prime de base (puisqu'on ne peut pas leur compter de malus) genre 60% - sous prétexte que leur véhicule est dans la catégorie des plus volés même si, dans la même enveloppe, on leur a glissé la pub des voitures les plus volées sur laquelle vous ne figurez pas! Cas vécu avec la Back-up des gros menteurs fonctionnaires icon_twisted

    Ca serait très sympa si Mikail92 pouvait inscrire cette file dans ses favoris pour la retrouver facilement et venir nous donner la suite 1) en scannant et nous mettant le constat d'accident qu'il aura très attentivement  lu avant de le remplir intelligemment
    (en anonymisant  les noms adresses et plaques ds parties)
    2) en nous mettant copie (anonymisée) des courriers reçus de son assurance (surtout celui où ils disent sa part de responsabilité) en lui souhaitant, pour son bien, que mes prédictions de Cassandre ne se soient pas réalisées.

    Désolé FRDA, aucun argument marketing ne me fera changer de constatation que les assurances (entre autres choses) sont des parasites qui vivent au crochet des victimes et ne leur portent pas réellement secours. Le reste est illusoire propagande publicitaire populiste. sm6

    sm36

    0
  • FRDA #8 02-06-2019 10:34:19

    Bonjour,

    Les assureurs sont tous des voleurs, les banquier tous des escrocs, les politiques tous des menteurs, la guerre c est mal, la paix c est bien... Bienvenue au royaume de la pensée simple!

    Alors je je ne vais évidement pas répondre à tout (je ne suis pas psychiatre + on ne pas forcer à boire un âne qui n a pas soif), car il n y a aucune source de cité et j y vois plus une opinion personnelle qu’une démonstration de la réalité.

    Je vous inviterai néanmoins à sortir des forums où les gens ne font que se plaindre (à juste titre) des 1% des sinistres qui ne se passent pas bien, pour aller faire un tour dans un service de gestion de sinistre. Là, vous serez plus objectif pour parler et vous constaterez par vous même qu un assureur n a que très peu d intérêt de considérer ses assurés comme responsable.

    En attendant, merci de vous re-concentrer sur le pb de notre internaute qui, sauf preuve du contraire n a pas fait de faute de conduite.

    « Les règles doivent s'appliquer non du droit commun (on n'est pas en Angleterre) mais du code de la route d'abord, des communes , voiries, etc »

    Oula.....

    « sur base d'un rapport de police lorsqu'il y a blessé ... »

    Oula bis.....

    J ai sincèrement l impression que vous n êtes pas un juriste spécialisé en assurance et si votre souhait est de monter en compétence sur le fond (visiblement y a un gros besoin...), je reste à votre entière disposition pour toute question, mais avant, merci de structurer correctement vos propos.

    Cdt,

    0