L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Malus sur le poids (2021). Une menace pour l'automobile en France.

Répondre
  • La Rédaction #1 16-09-2020 11:33:00

    Envisagée puis abandonnée en fin d'année dernière, l'idée d'infliger un malus aux véhicules les plus lourds refait aujourd'hui surface. De quoi susciter l'inquiétude de toute la filière automobile, car de nombreux modèles produits en France risqueraient de se trouver ainsi pénalisés.

    Lire la suite : Malus sur poids ...
    0
  • ceyal #2 16-09-2020 12:48:15

    Moralité : abstenez vous d'acheter des bagnoles en attendant la fin de l'orage  ... LOL
    Le gouvernement sera alors obligé de renflouer les constructeurs et/ou de payer plus de chômage et en final ça lui coutera encore plus cher.

    Il faut en finir avec la culture de l'Etre Suprême Ecolo qui pourrit la vie surtout quand on sait que  par habitant la France émet DEUX fois moins de CO2 que l'Allemagne (en dépit de ses éoliennes), que les Pays Bas (en dépit de ses vélos) et même que la Norvège (en dépit de ses Tesla à tous les coins de rue).

    1
  • chuchede986 #3 16-09-2020 16:37:20

    C'est justifié puisqu'il faut réduire la masse en mouvement des voitures pour au moins 2 raisons :
    - pour réduire la pollution :
    * aux particules d'abrasion, directement liée à la masse en mouvement, plus la voiture est lourde plus elle émet de particules et quelque soit son type de motorisation,
    * à l'échappement, directement liée à la consommation elle-même liée à la masse en mouvement, valide au demeurant aussi pour les centrales électriques thermiques (par exemple en Corse ou celles métropolitaines en pointe),
    - pour réduire les émissions de GES :
    * en roulant, directement liée à la consommation elle-même liée à la masse en mouvement, valide aussi pour les électriques,
    * à la fabrication du véhicule directement liées à la masse en mouvement.

    Cependant comme vous l'avez justement souligné la règle CAFE débile de l'UE "accorde[...] des objectifs de réductions des émissions de CO2 moins stricts aux marques qui fabriquent des modèles plus lourds". Donc pour atteindre leurs objectifs, les constructeurs ont tout intérêt à introduire des modèles bien lourds de préférence hybrides rechargeables ou électriques pouvant compter double. Un tank électrique et c'est le jackpot, j'augmente la masse moyenne de mon parc donc j'augmente mon objectif tout en ayant un véhicule qui compte abusivement pour 0 tout en comptant pour 2 véhicules (idem pour un PHEV à moins de 50 g/km). Pour autant pour la réduction des émissions de GES sur le cycle de vie, on repassera mais aussi pour la réduction de la pollution aux particules.

    0
  • jeloag #4 Hier 08:22:59

    On pourra disserter longtemps sur la consommation et le poids des voitures, le problème vient des écologistes.
    Ce sont des illuminés qui se sentent des ailes depuis que Macron leur a promis de créer cette CCC mais en fait il s'est tiré une balle dans le pied et ne sait plus comment s'en sortir.
    Avec eux il faut revenir en arrière en sacrifiant le confort et le progrès,  pourtant je suis persuadé que tous à 100% possèdent un mobile, un ordinateur (avec 4G), un GPS,...
    Sans les progrès technologiques rien de tout cela n'existerait, si on ferme les centrales nucléaires avec quoi ferons-nous rouler les véhicules électriques qu'ils vantent tant ?
    Comment faire pour traverser la France ou aller dans un autre pays en sachant que les autonomies des voitures sont dérisoires et les temps de rechargement indécents !
    Un peu de réalisme ne ferait pas de mal à ces a..... en mal d'existence.

    1
  • JPBEAU #5 Hier 10:11:21

    En France, l'écologie se résume à la création et ou à l'alourdissement de taxes... En fait l'Etat a besoin de rentrées fiscales donc tous les prétextes sont bons notamment chez les écolos qui ne voient plus loin que le bout de leurs nez.
    Il existe cependant une autre solution pour éviter de déraper sur les déficits budgétaires qui consiste à diminuer les dépenses publiques tout du moins certaines (train de vie de l'Etat, excès de social etc...) qui remettraient le secteur automobile sur de bons rails donc compétitif.

    0
  • Saintflour #6 Hier 10:12:28

    Encore un problème quasiment sans solution.... j'admets que rajouter 2 tonnes de ferraille sur la route et encombrer les parkings conçus pour les voitures d'il y a 30 ou 40 ans ou plus est un problème, je suis le premier à grogner quand il me faut aller dans le bas-côté pour croiser un Q7 ou similaire. Mais ! je suis atterré par l'imagination confondante de nos gouvernants : des malins à n'en pas douter : quand il y a un problème, hop ! on crée une taxe... ensuite on constate les dégâts non prévus et on prend des mesures de compensation, vraiment je le redis, ce sont des malins.
    Sans que ce soit forcément la solution parfaite, le Japon a eu le mérite d'essayer autre chose : c'est de privilégier fiscalement les petites voitures, ce qui a permis l'existence du marché des microcars, il ne me semble pas idiot d'être incitatif plutôt que répressif. Mais je doute que nos dirigeants changent d'attitude et se mettent devant une feuille blanche pour réfléchir à des solutions innovantes, une taxe, c'est plus simple... Triste...

    0
  • VotrePseudo #7 Hier 20:33:29

    4.4 milliards de taxes payées par la vache à lait habituelle, l'automobiliste. Pendant ce temps il y a 30 milliards de fraudes à la sécu (cf le livre du magistrat Charles Prats à ce sujet), que le gvt traque très très mollement. On plombe les honnêtes travailleurs et on se laisse piller par les profiteurs d'ici et d'ailleurs. Vous voyez comment ça marche, en France?

    0
  • restdengesch #8 Aujourd'hui 10:27:49

    w︆ww︆.︆non - excellеnt projet pour les adultеs qui vеulеnt trouver un pаrtenаire seхuel

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous