L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Émissions de CO2. Des objectifs encore plus sévères pour 2030.

Répondre
  • La Rédaction #1 14-09-2020 14:54:00

    Déjà jugé trop ambitieux par de nombreux constructeurs, l'objectif de réduction des émissions de CO2 fixé par l'Union européenne pour 2030 s'apprête à se durcir encore. Cette fois, la baisse devrait, en effet, atteindre 55 % des rejets de 2021, au lieu des 37,5 % demandés jusqu'ici.

    Lire la suite : Émissions CO2 ...
    0
  • ceyal #2 14-09-2020 19:53:46

    Quand va-t-on compter le CO2 du puits à la roue ?
    Parce qu'une voiture électrique Polonaise (avec du carburant électrique au charbon)  embarquant une batterie LGCHEM fabriquée avec de l'électricité au charbon en Pologne ou en Corée  compte 0g de CO2 alors que du puits à la roue elle émet DEUX fois plus de cO2 qu'un véhicule thermique équivalent.
    En Allemagne, un véhicule électrique émet autant de CO2 qu'un véhicule thermique.
    On médite que par habitant, l'Allemagne émet DEUX fois plus de CO2 que la France en dépit de ses éoliennes et de ses panneaux solaires.
    Idem pour les Pays-Bas en dépit de ses vélos.
    Idem pour la Norvège en dépit des Tesla à tous les coins de rue
    Il faut  en finir avec cette écologie punitive bidon et faire subir à l'Etre Suprême écolo le même  sort qu'à Robespierre en 1793.

    0
  • chuchede986 #3 15-09-2020 16:21:04

    Entièrement d'accord avec ceyal c'est même curieux que ce ne soit pas encore en application parce que les Stratégies Bas Carbone le prennent pourtant bien en compte.

    Analysons la trajectoire proposée par la Stratégie Nationale Bas Carbone pour atteindre la neutralité carbone (458 MtCO2eq en 2015 avec la répartition des émissions de 2017) :
    – transport : 30 % (qui intègre le transport de personnes) soit 137 Mt en valeur absolue – à atteindre 4 ("décarbonation complète (à l’exception du transport aérien domestique)") soit une division par 40 environ,
    – agriculture : 19 % soit 87 Mt en valeur absolue – à atteindre 47 soit une division par 2 environ,
    – bâtiment : 19 % soit 87 Mt en valeur absolue – à atteindre 0 ("décarbonation complète"),
    – industrie (hors énergie) : 17 % soit 78 Mt en valeur absolue – à atteindre 15 soit une division par 5 environ,
    – énergie : 12 % soit 55 Mt en valeur absolue – à atteindre 0 ("décarbonation complète"),
    – déchets : 3 % soit 14 Mt en valeur absolue – à atteindre 5 soit une division par 3 environ,
    – importations 421 Mt en valeur absolue – à atteindre 0.

    Il est prévu aussi de "maximiser les puits de carbone ((séquestration dans les sols, la forêt et les produits bois)" via notamment "Diminuer l’artificialisation des sols" et "Développer le boisement".

    Pour le transport, le bâtiment et l’énergie, la décarbonation complète impose de faire appel uniquement à des énergies renouvelables.
    Cependant pour en arriver là, il faut les développer, ce qui a une incidence sur les importations et l’industrie dont il faut pourtant réduire les émissions à 0 pour la première et par 5 pour la seconde.

    De même il n’est pas envisageable d’alimenter les bâtiments en énergie renouvelable sans auparavant réduire leur consommation donc en les rénovant thermiquement de manière performante, ce qui a une incidence sur les importations et l’industrie dont il faut pourtant réduire les émissions à 0 pour la première et par 5 pour la seconde, ainsi que sur les déchets dont il faut pourtant réduire les émissions par 3.
    Il est à noter que nombre de bâtiments sont soumis au bruit des infrastructures routières et qu’à ce titre il faut prévoir des matériaux acoustiques plus émetteurs à la fabrication et que leur rafraîchissement nécessitera une climatisation avec émissions à la fabrication et consommation. Beau cercle vicieux là-aussi.
    Il ne faut pas négliger non plus le confort d’été dans les bâtiments basses consommations. Il faut éviter le cercle vicieux de la climatisation. Donc à ce titre il est préférable de végétaliser les villes en privilégiant la végétation de hautes tiges, ce qui représente des puits de carbone, ce qui permet de gérer les problèmes des îlots de chaleur réduisant d’autant le besoin de rafraîchissement.

    Il faut donc bien intégrer que cela nécessitera des changements importants, indiqués par exemple par :
    - "Favoriser le report vers les modes de transport de personnes et de marchandises les moins émetteurs (transports en commun, train) et soutenir les modes actifs (vélo…)",
    - "Diminuer l’artificialisation des sols",
    - "Maîtriser la demande en énergie via l’efficacité énergétique et la sobriété".

    0
  • chuchede986 #4 15-09-2020 16:31:04

    Une voiture intéresse 3 à 4 postes :
    - le poste transport,
    - le poste énergie,
    - le poste industrie,
    - éventuellement le poste importations.
    Une voiture électrique en remplacement d’une voiture à essence permet :
    - la décarbonation du poste transport,
    - la réduction par 2 à 3 du poste énergie (en France) dont l’objectif est la décarbonation totale.
    Mais qu’en est-il pour le poste industrie (avec un objectif de division par 5) et éventuellement le poste importation (avec une objectif de 0) ? Prenons un exemple où il existe les deux versions, la DS3 CB assemblée à Poissy :
    - essence 110 ch - 1170 kg = 6 450 kg CO2e à la fabrication,
    - électrique (60 kW en P2 du CI) = 1 525 kg dont 330 de batterie soit 6 570 kg CO2e pour la voiture sans batterie et 10 000 kg CO2e pour la batterie (production des cellules en Chine - 5 000 si production française) soit au total 2,5 fois plus que la version essence (1,8 fois plus avec une fabrication française de la batterie).

    Comme la voiture électrique augmente le poste industrie ( et importations), pour atteindre l’objectif visé, il va falloir réduire le nombre de véhicules produits (en France tout en privilégiant une production locale). Les émissions de l’industrie devant être divisées par 5 et la voiture électrique émettant 1,8 fois plus, il faut donc une division par au moins 9 de la production de voitures si électriques.

    Maintenant faisons le calcul avec la Citroën AMI2, 490 kg avec une batterie de 5,5 kWh pesant environ 35 kg.
    On obtient 2 500 kg CO2e pour la voiture sans batterie et 1 100 kg CO2e pour la batterie (production des cellules en Chine – 550 si production française) soit au total 1,53 fois moins qu’une citadine de 1 t (1,8 fois moins avec une fabrication française de la batterie).
    Cette proposition permet :
    – la décarbonation du poste transport,
    – la réduction par 4 à 6 du poste énergie (en France) dont l’objectif est la décarbonation totale,
    – la réduction par presque 2 des émissions de l’industrie.
    Cette proposition permet donc l’atteinte de la neutralité carbone avec une division par 2,5 de la production de voitures si quadricycle léger.

    A noter que la DS3 CB essence 110 ch peut aussi être alimentée en carburant renouvelable qui permet la décarbonation du poste transport si ils sont produits à partir de déchets (biogaz ou E100 produits avec des résidus de vinification par exemple). Cela permet aussi la réduction du poste énergie du fait de l'arrêt de la consommation de fossile.
    Mais comme il faut diviser les émissions de l'industrie par 5, il faut donc une division par au moins 5 de la production de voitures si thermique à carburant renouvelable.

    De toute façon cette réduction du parc automobile est aussi plus que nécessaire pour réduire la pollution dans les villes et permettre leur végétalisation. La voiture électrique (donc hors quadricycle) plus lourde que son "équivalent" thermique ne permet pas réduire les particules.

    0
  • reith #5 15-09-2020 21:54:35

    qu'est ce que c'est dépassé de telles analyses : et pourquoi pas en 2080 ???

    pensons au BRESIL où un dégénéré brûle la forêt primaire, bien de l'humanité...

    0
  • chuchede986 #6 18-09-2020 17:45:56

    @reith
    On attend donc votre analyse non dépassée, bien entendu argumentée et justifiée.
    Pour l'instant à part faire diversion, je n'ai rien vu.

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous