L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Bonus écologique, prime à la conversion : de nouvelles aides à l'achat

Répondre
  1. 1
  2. 2
  • Grégory Pelletier #1 25-05-2020 12:51:00

    Mardi 26 mai à 10h00, le Président Emmanuel Macron annoncera en petit comité le plan de relance de la filière automobile ainsi que les aides à l'achat pour booster les ventes de voitures. Au programme, un nouveau bonus écologique pour les véhicules électrifiés et une prime à la conversion étendue.

    0
  • herve.layec498 #2 25-05-2020 23:06:40

    IL faut arrêter avec ces primes destinées non pas à relancer l'automobile mais à engranger les votes des gauchos mondains écolos bobos rive gauche .

    Véhicule électrique : passer votre chemin
    - sur l'autoroute c'est une heure d'arrêt recharge toutes les 2 heures donc vous allez plus vite avec un véhicule thermique de la marque Le Bon Coin à 3k€ par la nationale parallèle : c'est ballot quand même
    - impossibilité stricte de roue de secours
    - impossibilité stricte de crochet d'attelage
    - le plus souvent c'est impossibilité stricte de barres de toit
    - prix exorbitant bien qu'archi subventionné
    - batterie PSA CATL fabriquée avec de l'électricité au Charbon en Chine , batterie Coréenne LGCHEM fabriquée en Pologne pour Renault  avec de l'électricité au lignite ...  l'écologisme punitif a  vraiment bon dos
    - carburant archi subventionné (pas de TICPE) et pourtant 0,79€ le kWh sur le réseau Ionity donc à 2 fois le prix de roulage du gazole (avec TICPE)  et réseau Izivia-EDF-Sodetrel en complète déconfiture avec 80% des bornes en rade donc retirées du service
    Bref un VE c'est  juste bon à faire des ronds à l'intérieur du périphérique sauf que 80% des Français ne sont pas des bobos Parisiens qui ont 30k€ à foutre en l'air pour un service type "métro-like"

    Véhicule hybride rechargeable : idem passer votre chemin car non sens économique
    - impossibilité stricte de roue de secours
    - souvent impossibilité stricte de crochet d'attelage ... cf. 3008 hybride
    - coffre amputé d'1/4 voire d'1/3 cf Captur2 eTech, 3008, BMW 225xe, etc ....
    - une fois la batterie vide, au bout de 50kms,  consommation garguantesque notamment sur autoroute car il faut juste trainer 300kg de plus  et qu'un moteur essence n'est pas fait pour la traction
    - Pollution en mode thermique ahurissante  (CO, Particules fines,  NOX). ainsi selon les tests ADAC, le Mitsubishi PHEV émet autant de NOx que la moyenne des diesel et 50 fois plus de particules fines et de CO ... car quand le moteur thermique se met en branle, lui et son catalyseur sont froids donc inefficaces  ... et nombre d'hybrides rechargeables ont de Gros SUV avec un profil d'armoire normande ; BMW X5 45XE qui bouffe selon l'ADAC 40 kWh/100kms en mode électrique, Mitsubishi PHEV, Jaguar iPace, voiture de l'année 2019 qui bouffre 39 kWh sur l'autoroute, etc...
    - vignette Crit'air1 comme le même modèle avec un moteur de base cf.Captur de Tce100 et la version Hybride rechargeable ... comme disait la pub Eram en son temps "il faudrait être folle pour dépenser plus"
    - Surcout très élevé, strictement impossible à amortir
    - et puis il y a déjà 18 mois, ce grand connaisseur  donneur de leçon du monde  automobile Bruno Lemaire expliquait déjà que des hybrides rechargeables made in France y'en avait pléthore à vendre sur le marché  ... on se demande donc pourquoi il faudrait maintenant les subventionner

    Véhicule hybride :   idem passer votre chemin car non sens économique
    - impossibilité stricte de roue de secours
    - souvent impossibilité stricte de crochet d'attelage ... cf. Clio eTech
    - coffre amputé d'1/4  cf. Clio eTech
    - vignette Crit'air1 comme le même modèle avec un moteur de base cf.Clio Tce100 et la version Hybride
    - Surcout élevé, strictement impossible à amortir

    Moralité  : pour relancer l'automobile en France
    -arrêter ces aides stupîdes des voitures à pile  qui n'ont de sens que dans la tête des politocards en mal de politique industrielle qui ne sont jamais sorti en dehors de l'A86 autrement qu'en TGV
    - Rendez nous un truc simple qui marche et pollue moins que l'essence qui s'appelle le diesel Euro6d-temp (cf. les tests de pollution de l'ADAC)  et qui mérite donc une vignette Crit'Air1

    Alternative :
    Aux armes Gilets Jaunes
    Formez vos bataillons
    ....

    7
  • patrick47310967 #3 26-05-2020 02:35:10

    Décision stupide: les véhicules électrique n'ont aucun besoin de prime pour être vendus,  et même pas 10% des automobilistes sont intéressés: manque d'autonomie ,extrême durée  pour faire le plein (3 minutes avec les thermiques) impossibilité de ceux qui vivent en appartement, très cher pour ce que c'est:  un moteur électrique n'a rien en coût de comparable avec un thermique, bien plus faible besoin d'employés !Par ailleurs un demi million de voitures rouillent sur les parcs sans la moindre prime bien au contraire avec des malus jusqu'à 20 000€ ce qui est un véritable racket mais qui s'en plaint ?
    Incroyable ce manque de bons sens de sujets si intelligents pour avoir fait l'ENA ou sciences po devenus aussi absurdes !

    4
  • Kézako #4 26-05-2020 06:29:48

    Je remercie tous les pollueurs indécis et réfractaires à l’électromobilité car c’est grâce à vous que nous autres pouvons rouler en silence et en toute sécurité sur les routes. Merci au gouvernement pour cet abondement des primes sur l’écobonus qui permettent aux intelligents de comprendre tout l’intérêt de rouler en électrique ! Pour les Pros du 4x4 et autres pollueurs pétaradants, passez votre chemin, vous n’avez jamais conduit un VE, vous ne pouvez imaginer ce confort là ! Chacun voit midi à sa porte !

    0
  • Kézako #5 26-05-2020 06:30:17

    Je remercie tous les pollueurs indécis et réfractaires à l’électromobilité car c’est grâce à vous que nous autres pouvons rouler en silence et en toute sécurité sur les routes. Merci au gouvernement pour cet abondement des primes sur l’écobonus qui permettent aux intelligents de comprendre tout l’intérêt de rouler en électrique ! Pour les Pros du 4x4 et autres pollueurs pétaradants, passez votre chemin, vous n’avez jamais conduit un VE, vous ne pouvez imaginer ce confort là ! Chacun voit midi à sa porte !

    0
  • Kézako #6 26-05-2020 07:16:51

    Les « Pro thermique », écervelés attardés et rétrogrades, devraient faire un tour en Norvège pour constater ce qu’il s’y passe et garder la tête froide afin de raisonner avec pertinence au lieu de dénigrer avec autant de mépris que d’ignorance ce qu’ils n’ont jamais eu la chance de connaître : l’électromobilité !

    0
  • chuchede986 #7 26-05-2020 13:30:12

    @Kézako
    J'utilise l'application GécoAir et je peux comparer la pollution de différents véhicules notamment de ma 108 qui carbure à l'E85 et des Zoé que j'utilise en autopartage après un préacheminement en train.
    Résultat des courses pour des trajets urbains et péri-urbains , la Zoé émet systématiquement plus de 3 fois plus de particules du fait de sa masse (quasiment le double de celle de la 108).
    L'Agence Européenne de l'Environnement dans ses GuideBook 2013, 2016 et 2019 Part B: sectoral guidance chapters / 1. Energy / 1.A Combustion / 1.A.3.b.vi-vii Road vehicle tyre and brake wear, road surface wear la répartition massique suivante : 60% en PM10, 42% en PM2,5, 6% en PM1 et 4,8% en PM0,1, ce qui au final permet d'affirmer que la Zoé émet plus de particules fines et ultrafines qu'une 108 en urbain et péri-urbain et ce malgré la combustion de cette dernière.
    Il n'y a que sur autoroute (charge du moteur thermique oblige) que la tendance pourrait s'inverser mais les arrêts recharge tous les 200 km sont très pénalisants en terme de particules (c'est bien les changements d'allure qui la pénalisent en ville).
    Finalement la 108 est bien plus polyvalente qu'une Zoé et comme il faut plus de 90 000 km pour que son bilan carbone devienne moins important que celui d'une 108 E85, vos insultes me font bien rire.

    0
  • chuchede986 #8 26-05-2020 13:32:57

    Plan totalement en incohérence avec la Stratégie Nationale Bas Carbone pourtant présentée par le même gouvernement.

    Trajectoire proposée par la Stratégie Nationale Bas Carbone pour atteindre la neutralité carbone (458 MtCO2eq en 2015 avec la répartition des émissions de 2017) :
    – transport : 30 % (qui intègre le transport de personnes) soit 137 Mt en valeur absolue – à atteindre 4 ("décarbonation complète (à l’exception du transport aérien domestique)") soit une division par 40 environ,
    – agriculture : 19 % soit 87 Mt en valeur absolue – à atteindre 47 soit une division par 2 environ,
    – bâtiment : 19 % soit 87 Mt en valeur absolue – à atteindre 0 ("décarbonation complète"),
    – industrie (hors énergie) : 17 % soit 78 Mt en valeur absolue – à atteindre 15 soit une division par 5 environ,
    – énergie : 12 % soit 55 Mt en valeur absolue – à atteindre 0 ("décarbonation complète"),
    – déchets : 3 % soit 14 Mt en valeur absolue – à atteindre 5 soit une division par 3 environ,
    – importations 421 Mt en valeur absolue – à atteindre 0.

    Il est prévu aussi de "maximiser les puits de carbone ((séquestration dans les sols, la forêt et les produits bois)" via notamment "Diminuer l’artificialisation des sols" et "Développer le boisement".

    Pour le transport, le bâtiment et l’énergie, la décarbonation complète impose de faire appel uniquement à des énergies renouvelables.
    Cependant pour en arriver là, il faut les développer, ce qui a une incidence sur les importations et l’industrie dont il faut pourtant réduire les émissions à 0 pour la première et par 5 pour la seconde.

    De même il n’est pas envisageable d’alimenter les bâtiments en énergie renouvelable sans auparavant réduire leur consommation donc en les rénovant thermiquement de manière performante, ce qui a une incidence sur les importations et l’industrie dont il faut pourtant réduire les émissions à 0 pour la première et par 5 pour la seconde, ainsi que sur les déchets dont il faut pourtant réduire les émissions par 3.
    Il est à noter que nombre de bâtiments sont soumis au bruit des infrastructures routières et qu’à ce titre il faut prévoir des matériaux acoustiques plus émetteurs à la fabrication et que leur rafraîchissement nécessitera une climatisation avec émissions à la fabrication et consommation. Beau cercle vicieux là-aussi.
    Il ne faut pas négliger non plus le confort d’été dans les bâtiments basses consommations. Il faut éviter le cercle vicieux de la climatisation. Donc à ce titre il est préférable de végétaliser les villes en privilégiant la végétation de hautes tiges, ce qui représente des puits de carbone, ce qui permet de gérer les problèmes des îlots de chaleur réduisant d’autant le besoin de rafraîchissement.

    Il faut donc bien intégrer que cela nécessitera des changements importants, indiqués par exemple par :
    - "Favoriser le report vers les modes de transport de personnes et de marchandises les moins émetteurs (transports en commun, train) et soutenir les modes actifs (vélo…)",
    - "Diminuer l’artificialisation des sols",
    - "Maîtriser la demande en énergie via l’efficacité énergétique et la sobriété".

    Changer sa voiture thermique par une voiture électrique ne sera pas suffisant. C’est là qu’il y a une grosse incohérence de la part de nos politiques, ils écrivent la loi, la vote, en ayant normalement compris les tenants et les aboutissants mais ensuite ils ne sont pas courageux pour tenir les discours nécessaires.
    Mais si ils procèdent comme cela, c’est qu’ils savent que leurs électeurs ne veulent pas entendre les discours qui fâchent, qu’ils préfèrent croire que des petits gestes seront suffisants.

    Pour ma part, je suis persuadé que l’atteinte de l’objectif de neutralité carbone au plus tard en 2050, a le plus de chance d’aboutir en mettant le paquet sur le poste le plus émetteur celui des transports et lui faisant atteindre son objectif de décarbonation complète le plus rapidement possible et ce sans augmenter les émissions du poste industrie. Dans le même temps, il faut s’attaquer au poste bâtiments en veillant à ne pas augmenter les émissions du poste industrie. Là on aura forcément fait baisser le poste énergie que l’on pourra faire évoluer vers la décarbonation complète. Idem avec l’agriculture vers son objectif final.

    0
  1. 1
  2. 2
Écrivez votre message ci-dessous