L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Avenir des énergies autos : participez à notre grande enquête 2020

Répondre
  1. 1
  2. 2
  • La Rédaction #1 01-09-2020 05:33:00

    L'argus.fr organise du 1er au 30 septembre 2020, la quatrième édition de sa grande enquête sur l'avenir des motorisations automobiles. Essence, diesel, électrique, hybride, hybride rechargeable, GPL, E85... quelle énergie s'imposera selon vous ?

    Lire la suite : Avenir énergies autos ...
    0
  • chuchede986 #2 01-09-2020 14:36:15

    "interdiction des diesels dans les villes et des moteurs thermiques à moyen terme", à ceci près que la future norme Euro 7 qui va intégrer les polluants autres qu'à l'échappement donc y compris d'abrasion va totalement rebattre les cartes. On va se retrouver avec des voitures soit disant n'émettant pas de particules pour lesquelles on aura enfin la preuve de leur plus grande pollution par rapport aux véhicules qu'elles remplacent, qui de facto ne pourront qu'être elles aussi interdites dans les villes.

    "Travaux pour les futures normes d’émission post Euro 6

    Le MTES a réitéré à la Commission européenne son souhait de voir sur la table du Conseil et du Parlement européen une future norme Euro 7 avec des valeurs limites d’émissions plus ambitieuses, mesurées en laboratoire et en conditions réelles de conduite, pour les polluants d’ores et déjà réglementés, ainsi que l’introduction de limites pour des polluants encore non réglementés à l’échappement et pour les particules fines liées à l’usure des pneumatiques et des plaquettes de frein. Il est important que ces limites soient déterminées à l’avance sans modifications ultérieures, afin de garantir de la visibilité à l’industrie et de réduire pour les autorités de réception la charge administrative générée par une entrée en vigueur de la norme en différentes étapes échelonnées dans le temps.

    Un groupe de travail d’expert a été d’ores et déjà été mis en place par la Commission sur ce sujet."

    A ce titre, je conseille vivement de ne pas se précipiter sur les voitures électriques et surtout de réduire son usage de la voiture en ville (la seule solution pour réduire la pollution).

    4
  • TechnoLover #3 02-09-2020 17:07:43

    Pour RAPPEL: l'Europe a interdit les moteurs thermiques pour 2035, donc pour très bientôt : 15 ans. Les hybrides ne vont pas exister longtemps. Si la production d'hydrogène devient économiquement viable, c'est le carburant d'avenir, plus que les batteries électriques.

    2
  • TechnoLover #4 02-09-2020 17:50:00

    CORRECTION : apparemment une directive de l'UE de 2007 interdit d'interdire la vente de véhicules thermiques, cf article :
    https://pro.largus.fr/actualites/il-est-interdit-dinterdire-la-vente-de-voitures-thermiques-9952391.html

    1
  • Le Rouméliote #5 03-09-2020 11:11:02

    Comme d'habitude, l'Union européenne nous envoie dans le mur ! Interdire les voitures à moteur thermique est une absurdité dangereuse. L'électrique est une fausse bonne idée, juste capable d'équiper quelques véhicules de niche. C'est une lubie d'écolos fondée sur le pseudo réchauffement climatique d'origine humaine, reprise par tous ceux qui veulent nous enfermer et nous obliger à contrôler nos déplacements en nous contraignant à l'utilisation des transports collectifs.
    On doit combattre l'électrique et sortir notre pays de l'UE qui est la nouvelle URSS !

    4
  • denis.leguillon973 #6 03-09-2020 11:39:51

    Dans l'immédiat, même si ça ne participe pas à la relance économique, je me dirige vers un véhicule d'occasion équipé au GPL (je fais selon mes moyens financiers limités) et j'espère, à moyen terme, pouvoir voir apparaître une offre alternative au stockage polluant de l'électricité sous forme d'électrons en un stockage sous forme de molécules compressées ne demandant qu'à se détendre dans une chambre de travail, aidées, ou pas, par une source de chaleur externe en combustion complète renouvelable...
    Certains devinerons de quoi je parle et me fustigeront, pour les autres je les encourage à se renseigner sur l'air comprimé et ses applications.

    2
  • ceyal #7 03-09-2020 14:48:15

    Je viens de participer à cette enquête.
    C'est édifiant
    Après avoir intoxiqué les Français avec  la transition écologique, avec les véhicules électriques, hybrides et PHEV, cette enquête leur demande ce qu'ils en pensent ... Toutes les questions sont orientées ... donc les réponses vont forcément conclure à  "Bien sûr l'électrique,  l'hybride,  l'hybride rechargeable  sont l'avenir". Une fois ce résultat obtenu, la presse titrera à la une en substance "70% des Français  pensent que le thermique traditionnel  est mort"
    Aucune question ne traite de l'autonomie sur l'autoroute des VEs, ni de la consommation sur autoroute des PHEV,  de la galère de la recharge sur longue distance, etc... etc...
    Mais il y a pire
    L'introduction  dit sic "L'argus.fr organise du 1er au 30 septembre 2020, la quatrième édition de sa grande enquête sur l'avenir des motorisations automobiles. Essence, diesel, électrique, hybride, hybride rechargeable, GPL, E85... quelle énergie s'imposera selon vous ? "  mais dans la pratique l'E85 par exemple n'est pas mentionné une seule fois ... elle n'existe ni dans la liste des motorisations existantes, ni dans celles  à venir  !!!
    Choquant quand comme moi, on turbine à l'E85 depuis 13 ans  en France et bien avant à l'E100 au Brésil
    Bref cette étude manque de sérieux et peut être qualifiée de bidon.

    4
  • ceyal #8 03-09-2020 15:14:12

    Comme dit plus haut, la Norme EURO7 ne devrait pas distinguer entre essence et diesel et prendre en compte  plus de polluants  : aldéhydes (l'E85 va apprécier), NH3 ( les essences et pire les GPL et GNV vont apprécier), CH4 (pour la plus grande joie des GNV) , N2O  (les diesel vont apprécier car ça va augmenter l'équivalent CO2 ), etc, etc ...
    Tout cela est public et régulièrement publié dans les rapports du JRC et de l'UNECE.
    On s'étonnera toujours  que les journalistes n'interviewent pas les experts du JRC deux fois par an, sachant que ce centre de test de l'UE est le principal contributeur à l'UNECE donc le principal contributeur des normes Euroxx.
    L'une de ses dernières publications du JRC explique par exemple  que les moteurs à essence émettent  par km entre 21 et 49 mg de NH3 (versus 1 à 3 mg pour les diesels) ...  et que ce NH3 se recombine dans l'air avec d'autres composants pour en final produire entre 21 et 49 mg de particules fines par km.... à comparer avec le seuil maximal de combustion à l'homologation de 5mg/km  ou selon les tests ADAC  avec les 0,53mg/km de particules émis en moyenne par les moteurs essence Euro6d_temp et les 0,27 mg/km par les moteurs diesel Euro6d_temp.   Donc en fait les moteurs essence émettent indirectement juste SOIXANTE fois plus de particules fines que les diesel ... mais de cela non seulement vous n'avez jamais entendu parler, mais en plus on vous a intoxiqué à longueur d'année avec des fake news du genre "Les diesel émettent des particules fines en quantité au contraire des véhicules essence"

    Bref plutôt que de faire des études d'opinion contestables, MM les journalistes :
    1/ faites comme vos collègues de l'ADAC des vrais tests de pollution
    2/ Allez DEUX fois par an  à ISPRA rencontrer les experts du JRC et vous faire expliquer  les évolutions de l'analyse de la pollution des moteurs

    9
  1. 1
  2. 2
Écrivez votre message ci-dessous