L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Essai Subaru Impreza (2018) : l'honnêteté ne paie plus

Répondre
  • La Rédaction #1 13-11-2017 12:35:00

    Après sept ans d'absence, la Subaru Impreza est de retour. Avec toutes ses vertus : comportement, espace intérieur, priorité donnée au fond plutôt qu'aux fioritures. Mais existe-il un public en France pour une compacte à quatre roues motrices, moteur essence et boîte automatique ?

    Lire la suite
    1
  • Bruno du 13 #2 14-11-2017 11:55:56

    Jusqu'à 2733 euros de malus pour un "monstre" de 114ch et 12s4 pour le 0 à 100km/h... et un physique, disons banal. Ils sont bien optimistes chez Subaru!
    J'aurais aimé un comparatif sur la tenue de route le plaisir de conduite en virages, entre cette compacte à transmission intégrale, et une bonne compacte comme une 308 ou une Focus. Histoire de savoir si, hors des routes de montagne en hiver, cette transmission intégrale apporte un réel "plus".

    0
  • winston63 #3 14-11-2017 15:42:33

    Remarque tout à fait pertinente.
    Par rapport à une compacte traction avant, le Symmetrical AWD Subaru n'apporte pas grand chose sur le sec. Par contre une vraie transmission intégrale impose sa supériorité au fur et à mesure que les conditions météo se dégradent. Tous les possesseurs de Subaru (moi y compris) le savent surtout au moment de changer de voiture (taux de renouvellement supérieur à 80 % sur le micro-marché français).
    La bonne formule pour cette Impreza serait de l'accoupler avec le 1.6 DIT de la Levorg et idéalement BVM6 ou CVT au choix...
    Mais là on s'éloigne des préoccupations commerciales de Subaru qui fait peu de cas du marché européen !
    Dommage.

    0
  1. 1

Écrivez votre message ci-dessous

Propulsé par FluxBB