Essai Porsche Cayenne Diesel

C'est la crise ! Porsche Cayenne Diesel C'est la crise !
C'est arrivé ! Ce n'était ni une blague, ni un Buzz ! Porsche propose réellement depuis février une motorisation diesel sur son Cayenne! Non seulement plus écolo et plus économe, le Cayenne Diesel se révèle fiscalement avantageux pour les marchés européens, puisqu'il permet à la clientèle Porsche d'économiser le supermalus de 2600 euros établi pour les moteurs les plus polluants.

Que va donner un « petit » V6 TDI de « seulement » 240 ch, aussi excellent soit-il, sur un mastodonte tel que le Cayenne ? Le véhicule change-t-il de philosophie ? Est-ce que Porsche abandonne le sport et se positionne sur le simple tran-sport ? Que va devenir le plaisir automobile si la raison prend le pas sur la passion !? Personnellement, je ne suis plus le championnat WTCC ni les 24 heures du Mans depuis quelque temps...
Prsentation Porsche Cayenne Diesel Présentation
Niveau look, le Cayenne Diesel est en tous points identique à son homologue essence : jantes imposantes, boucliers proéminents et gros échappements. Impossible à distinguer, il ne risque ainsi pas d'attirer les foudres des aficionados de la marque. D'ailleurs, si depuis l'habitacle, on reconnait le timbre typiquement feutré des nouveaux mazouts hauts de gamme, à l'échappement, la sonorité très travaillée n'est pas désagréable, et même très proche de celle du V6 essence !

Pas plus de chance de faire la différence une fois à bord. Seul le compte tour permet de savoir que l'on a un diesel entre les mains, avec sa zone rouge débutant à 4500 tr/min. Plutôt austère en finition « full black » (et sans pack d'habillage intérieur en option.), le tableau de bord de notre Cayenne ressemble un peu à celui de la 911, en plus gonflé. Le problème, est que la disposition des éléments semble également calquée sur la 911. L'écran du GPS nous a ainsi paru un peu bas, tout comme la commande du régulateur de vitesse située à gauche du volant et qui gêne à chaque fois qu'il faut s'installer. Heureusement, l'habitacle du futur Cayenne 2010 que nous avons aperçu en avant première sur des photos volées, semble résoudre tous ces problèmes d'ergonomie.

Autrement, nous n'avons pas de gros reproches à faire. Seuls certains matériaux, au bas du levier de vitesse notamment, sont peu qualitatifs. Je ne parle pas du petit écran situé au centre du bloc d'instrumentation, qui n'a pas non plus grand-chose à faire dans une Porsche digne de ce nom avec son éclairage orange rappelant les années 80 ! Nous conseillons vivement aux acheteurs de piocher dans le catalogue des options, qui permet de se faire un véritable palace sur mesure !
Equipement Porsche Cayenne Diesel Equipement
Estimées pour leurs performances, les Porsche sont également réputées pour leurs impressionnants catalogues d'options. L'accueil d'une nouvelle motorisation est un prétexte idéal pour faire le plein de nouveaux équipements !

Notre modèle d'essai était équipé de la dernière génération du « Porsche Communication Management (PCM) » que nous avions déjà apprécié sur la seconde génération de 997, avec son écran tactile simplifiant les commandes, sa capacité à lire des DVD et regarder la TV, et ses connexions modernisées (iPod, USB, bluetooth, carte SIM.). Une interface couplée à un puissant système audio 5.1 signé BOSE et intégrant un module de navigation (DD de 40 Go).

Nous ne pouvons nous empêcher de vous parler de l'énorme et très astucieux toit ouvrant panoramique (1,4 m2). Une modularité remarquable avec ses 4 lamelles et un bon investissement (affiché à 3289 euros HT).

En bon véhicule diesel, le Cayenne peut recevoir une boule de remorquage, amovible et à commande électrique. Surtout capable de tracter votre bateau de 3.5 tonnes !
Premier Diesel chez Porsche Porsche Cayenne Diesel Premier Diesel chez Porsche
« Le plaisir commence là où le Diesel s'arrête » ? Qui aurait cru qu'après ces mots prononcés il y a quelques années par le Président de Porsche, M. Wiedekin, le slogan du nouveau Cayenne Diesel serait le suivant : « Construit pour des passionnés de motorisation Diesel, mais aussi de Porsche » ?

A la base réservé aux utilitaires, un moteur Diesel est par définition antisportif, son couple maximum n'étant disponible que sur une très courte plage utilisation (entre 2000 et 3000 tr/min généralement). Passez donc votre chemin si vous ressentez des envies de « taquiner la zone rouge » (à l'accélération ou au rétrogradage.), les sensations à hauts régimes sont aussi réduites que le couple restant ! Par contre, si vous avez un yacht à tracter...

Maintenant que la porte est ouverte, on peut légitimement se demander pourquoi Porsche n'offrirait pas un TDI à sa 911, simplement camouflé par une sonorité artificielle. Le comble serait que les vrais Porschistes, vexés, passent chez Aston, Corvette ou Ferrari. Il faut se dire que tant que le Diesel reste sur le Cayenne, « la Porsche familiale », tout va bien. Mais il ne faut pas se leurrer, la Panamera y aura droit également. Espérons simplement que l'Audi TT TDI ne fasse pas des émules, j'ai peur pour le Cayman.
Digne de figurer dans la gamme Porsche Cayenne Diesel Digne de figurer dans la gamme
Heureusement, le V6 - 3.0 TDI utilisé sur le Cayenne (et que nous avons notamment essayé sur l'Audi A5 cabriolet.) s'en sort plutôt bien question agrément. Exempt de vibration, il échappe à la rugosité caractéristique des puissants blocs turbodiesel, il brille par sa puissance (240 ch à 4000 tr/min) et son couple considérable (550 Nm dès 2000 tr/min) exploitable jusqu'à des régimes inhabituellement bas, et hauts, sans trop s'essouffler.

Toujours à l'aise avec les 2300 kg et extrêmement souple, ce Diesel se prête particulièrement bien à un rythme de conduite coulé (et va donc bien avec l'esprit « familial » du Cayenne). Le 3.0 litres se montre toutefois capable de performances de premier ordre, quasi identiques à celles du Cayenne V6 essence. Le 0 à 100 km/h ne demande que 8.3 secondes avec la boîte Tiptronic S (équipée de palettes au volant) et le 1000 mètres départ arrêté est franchi en 29.4 secondes, avant de pointer à 214 km/h. Bien étagée, la boîte de vitesse « Tiptronic S » est aussi douce que rapide. Un bouton « sport » accessible sur la console centrale augmente le régime minimum afin d'optimiser les reprises de l'engin.

Les derniers arguments allant en faveur du TDI sont : sobriété et économie. En effet, avec une consommation moyenne de 9.3 litres / 100 km et un réservoir de 100 litres, l'autonomie est supérieure à 1000 km. Avec 244 grammes de CO2 rejetés par km, (merci au filtre DPF de l'échappement) le Cayenne Diesel évite le supermalus de 2600 euros, réduisant le malus à 1600 euros...

Bien évidemment, nous ne doutons pas un instant que le Cayenne Diesel deviendra assez rapidement un succès commercial. Mais nous attendons avec impatience la future version hybride, plus noble, et affichant d'ailleurs une consommation moyenne encore moindre (< 9 litres / 100 km).
Prsentation Porsche Cayenne Diesel Conclusion
Porsche perd encore un peu de son exclusivité. Aussi excellent soit le bloc 3.0 TDI, chez 321 auto, nous trouvons regrettable pour l'image de la firme de Stuttgart, d'être passé du côté obscur des gaz d'échappement. Surtout avec un Volkswagen Touareg et un Audi Q7 dans le même groupe, qui disposent de moteurs diesel plus impressionnants. Mais le 3.0 litres est le plus agréable, il permet aussi à Porsche de positionner son Cayenne Diesel comme un produit de conquête, sans risquer de prendre des parts de marché sur les « vraies motorisations Porsche » de la gamme.

Enfin, si les avantages pour le client sont les économies réalisées à la pompe et les 1000 euros de moins sur le supermalus (soit deux ou trois petites options), le second intérêt du Cayenne Diesel est également qu'il participe à réduire le niveau de pollution moyen de la marque, qui pourra ainsi continuer à faire des véhicules de rêves...

Le Cayenne est le SUV le plus sportif du moment. Il peut désormais jouer à armes égales avec les Range Rover Sport TDV8, Mercedes ML 420 CDI et BMW X5 - 3.0 sd. La précision de conduite en plus. Et comme dirait un célèbre manufacturier de pneumatique : « sans maîtrise... »

Le Cayenne Diesel est accessible à partir de 58 208 euros (soit 4 400 euros de plus que la version V6 essence d'entrée de gamme). Comme d'habitude chez Porsche, il faut compter une vingtaine de milliers d'euros supplémentaires pour quelques touches de raffinement. Mais ensuite vous aurez envie de dormir dedans !
Par Stphane Capela le 19/06/2009 - Source : 321auto

Commentaire sur l'essai Porsche Cayenne Diesel


Laisser un commentaire
Choisissez un pseudo*
Votre commentaire*
Code de sécurité* (Anti-robot)
->

+ d'essais Tout Terrain

Dacia Duster Pikes Peak Dacia Duster Pikes Peak - Voir l'essai
Land_Rover Evoque TD4 Land_Rover Evoque TD4 - Voir l'essai
Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 DSG7 Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 DSG7 - Voir l'essai
kia Sportage 1.6 GDi kia Sportage 1.6 GDi - Voir l'essai

Tous les essais Tout Terrain

+ d'essais Porsche

Porsche Panamera Diesel Porsche Panamera Diesel - Voir l'essai
Porsche Panamera S Hybrid Porsche Panamera S Hybrid - Voir l'essai
Porsche 911 GTS Coupe Porsche 911 GTS Coupe - Voir l'essai
Porsche 911 Turbo S Porsche 911 Turbo S - Voir l'essai

Tous les essais Porsche

1 avis sur Porsche Cayenne
Avant d'acheter, soyez informé! Découvrez l'avis des automobilistes Avis Porsche Cayenne Donnez votre avis sur Cayenne
Fiches Porsche Cayenne
Données techniques (dimensions, perfs, conso, Co2, chevaux fiscaux...) de tous les modèles Porsche commercialisés 18 fiches Porsche Cayenne
On parle Porsche sur le forum
Porsche Cayenne d'occasion
Trouvez votre Porsche Cayenne parmis nos milliers d'annonces automobile.
119 Porsche Cayenne à vendre Porsche Cayenne d'occasion