Essai Mercedes Classe CLS 320 CDI

<br>Coup 4 portes haut de gamme Mercedes Classe CLS 320 CDI
Coupé 4 portes haut de gamme

Chez Mercedes, il suffit de faire le tour des noms donnés aux finitions pour se faire une idée de ce qui nous attends : "Confort", "Elegance", "Avangarde". La classe CLS ne déroge pas à la règle et pousse le sens de tous ces adjectifs à leur paroxysme. Rouler en Mercedes, c'est déjà "la classe", en CLS, c'est tout simplement le bonheur. Dès lors, les convoitises n'importent plus. Jamais la route n'a été aussi agréable, et le nouveau moteur 320 CDI y est clairement pour quelque chose.
Extrieur Mercedes Classe CLS 320 CDI Extérieur
Sortie l'an dernier, le coupé CLS est certainement la berline la plus en décalage avec notre réseau routier. Avec son énorme gabarit, circuler dans la capitale n'est pas évident, les grandes routes étant bien sûr son terrain de prédilection. Les dimensions de la caisse sont vite assimilées mais les angles ne sont pas visibles depuis l'habitacle. Les manoeuvres paraissent impossibles à effectuer mais les radars avant et arrière facilitent grandement la conduite. Heureusement, ce serait dommage d'abîmer une si belle carrosserie!

La face avant impose par sa largeur (1,85 m) et son agressivité. Le long capot débouche sur un pare-brise très incliné. De profil, le côté limousine ne manque pas de venir à l'esprit. La ceinture de caisse est haute, l'espace vitré est donc réduit. La ligne rappelle le coupé CL mais encore un peu plus allongé. L'esthétique de la poupe plongeante est une histoire de goûts, on adore ou on déteste.
Intrieur Mercedes Classe CLS 320 CDI Intérieur
A peine la porte ouverte, un sentiment d'importance monte directement au cerveau. Je me réveille, referme la porte arrière, et prends place au volant. Le cuir beige, les plaquages en bois et les touches de chromes sont splendides. Du seuil de porte aux sièges, en passant par le tableau de bord et son volant, tout est homogène et sans faute de goût.

La première impression est tout de même étrange. Je touche quasiment le toit avec ma tête, du haut de mon petit 1,75 m. Pour en avoir le coeur net, je retourne à l'arrière, tester le confort des "fauteuils". La garde au toit parait plus importante, les genoux ont de la place, les jambes peuvent même s'étendre, bref, les passagers sont aussi bien sinon mieux lotis à l'arrière qu'à l'avant. De retour à la place du chauffeur, les sièges dynamiques sont surprenants. Une fois l'option activée et réglée, les sièges modulent les maintiens, surtout latéraux afin de limiter voir annuler tout déplacement du corps dans les virages. Parfaite pour partir en vacances avec un coffre de 505 litres, la CLS ne conviendra qu'aux petites familles car la berline se limite à 4 sièges indépendants.
Tenue de route Mercedes Classe CLS 320 CDI Tenue de route
Avec ses dimensions colossales, nous ne doutons pas de l'excellente tenue de route de la CLS. Effectivement, la caisse vire quasiment à plat dans un confort et un amortissement digne d'une berline anglaise. Les ingénieurs Mercedes ont réellement fait des prouesses pour obtenir un tel résultat. En effet, même à l'attaque, le comportement de la caisse est neutre sans grosse prise de roulis ou pompage, que ce soit à l'accélération ou au freinage. Notre voiture d'essai est en plus équipée de la suspension réglable. Il est ainsi possible de gérer la souplesse de l'amortissement.

Suivant le même principe, la boîte de vitesses comporte quatre positions, allant de "Confort" à "Sport II". Bien sûr les équipements de série indispensables sont présents avec un ESP couplé à l'ABS et au BAS. Ils ne seront utiles que si le chauffeur ne se rend pas compte de la vitesse à laquelle il circule.
Moteur / Bote Mercedes Classe CLS 320 CDI Moteur / Boîte
Impressionnante sous tous les angles, la CLS l'est également d'efficacité. Essayé et apprécié sur le CLK, le nouveau V6 3.0 litres est encore mieux exploité sur la CLS. Malgré un poids avoisinant les 1810 kg, les performances sont identiques voir supérieures à celles de la petite sour. Le 0 à 100 km/h est ainsi réalisé en 7 secondes, soit un dixièmes de mieux que le CLK pourtant plus léger de près de 350 kg. C'est dire l'excellent aérodynamisme de la belle. Le puissance du moteur est pourtant parfaitement identique (224 ch à 3800 tr/min et 510 Nm de couple disponibles entre 1600 et 2800 tr/min), et la boîte de vitesses à 7 rapports également. Plus cohérent, les consommations sont tout de même un peu supérieures avec 7,6 litres / 100 km en usage mixte.
Extrieur Mercedes Classe CLS 320 CDI Conclusion
Sur une plate-forme de classe E, la CLS se situe esthétiquement plutôt entre la classe CL et S. Destinée à rajeunir le parc automobile en proposant une alternative aux modèles actuels, la CLS peut avantageusement remplacer votre vieille classe CL, CLK, E ou S. C'est dire de l'éventail de son potentiel. Associée au moteur 320 CDI, elle se révèle en plus dynamique et économique. Avoir une si belle limousine sur nos routes, il n'y a plus qu'une chose à dire : "Merci Mercedes pour votre originalité et votre savoir faire".
Par Stphane Capela le 24/05/2005 - Source : 321auto

Commentaire sur l'essai Mercedes Classe CLS 320 CDI


Laisser un commentaire
Choisissez un pseudo*
Votre commentaire*
Code de sécurité* (Anti-robot)
->

+ d'essais Berline

BMW Serie 3 320d BMW Serie 3 320d - Voir l'essai
Lancia Thema 3.0 Multijet V6 Lancia Thema 3.0 Multijet V6 - Voir l'essai
Citroen DS5 Hybrid4 Citroen DS5 Hybrid4 - Voir l'essai
Nissan Leaf  Nissan Leaf - Voir l'essai

Tous les essais Berline

+ d'essais Mercedes

Mercedes Classe B 180 CDI Mercedes Classe B 180 CDI - Voir l'essai
Mercedes Classe C 220 CDI BE Mercedes Classe C 220 CDI BE - Voir l'essai
Mercedes SLK 250 BE Mercedes SLK 250 BE - Voir l'essai
Mercedes Classe CLS 63 AMG Mercedes Classe CLS 63 AMG - Voir l'essai

Tous les essais Mercedes